Ascension de la tour de Madeloc

Classé dans : Non classé | 5

Depuis quelques jours, j’avais quelques fourmis dans les jambes. Je me suis donc demandé pourquoi ne pas se refaire une petite ascension juste histoire de garder la forme. Oh, j’ai bien roulé depuis la fin du Raid Pyrénéen, mais sur des parcours ne présentant pas de grande difficulté ! Il me fallait trouver quelque chose près de notre lieu de villégiature, j’ai donc jeté mon dévolue sur la tour de Madeloc. Il s’agit d’une ancienne tour de guet du XIIIe siècle perchée à environ 650 mètres de hauteur au-dessus de Collioure et de Banyuls-sur-Mer.

L’ascension n’est pas bien longue tout juste une dizaine de kilomètres. Sa pente moyenne est honorable avec 6,73%. Mais ce qui a attiré mon attention de cyclogrimpeur c’est surtout sa pente maximale de 20% sur environ 200 m. Voilà, une pente intéressante, car assez rare en France. De plus, cette ascension figure au challenge européen des BIG sur lequel je suis inscrit depuis maintenant deux ans.

Comme d’habitude, j’étais accompagné de ma fidèle directrice sportive. Nous nous sommes donc lancés dans ce nouveau défi sur les coups de 11h depuis Banlyus. Le soleil était au rendez-vous et la température, un peu chaude, est montée jusqu’à 38°C. L’ascension est de toute beauté. La route serpente à flanc de montagne avec une vue plongeante sur Collioure, Port-Vendres et la Méditerranée, un vrai plaisir. Avec l’altitude, la vue porte de plus en plus loin, seule la brume de chaleur vient troubler l’horizon.

Les derniers kilomètres d’ascension nécessitent d’être bien entrainés. Le revêtement est dégradé, la pente s’élève en trois portions à 20%. Entre chaque portion on peut récupérer sur des tronçons à 9%. Les randonneurs y sont plus nombreux que les cyclistes. Et les vététistes constituent la majorité des cyclistes rencontrés. Il faut dire qu’avec des développements de 22 à l’avant et 28 à l’arrière c’est plus facile.

Pour ma part je suis monté avec un 34/28. Ce fut physique, mais une fois de plus inoubliable de par la pente et le panorama.

IMGP4164

IMGP4161

IMGP4170

IMGP4181

IMGP4167

IMGP4172

5 Responses

    • admin

      Effectivement la vue était de toute beauté. elle portait jusqu’à Leucate, et l’Espagne et le Cap Creus (ça doit de rappeler des souvenirs de voile…). C’est peu connu mais ça vaut le coup.
      Et non on ne m’arrête plus, j’ai encore une petite sortie de prévue avec du 18 %. Affaire à suivre !! bisous

  1. Ligonniere Boris

    Je m’aperçois que tu deviens accro aux ascensions, aussi, j’ai demandé au STEM d’installer une rampe à vélo pour rejoindre ton bureau lors de la réfection de notre bâtiment. Et oui un nouveau challenge t’attend !

  2. nath

    En temps que directrice sportive je tiens a preciser que la route de la tour Madeloc n’est pas facile en voiture!!!la D86 tres etroite qui serpente entre les vignes a flanc de montagne pour rejoindre Collioure m a donne des frayeurs que je n’ai ressenti a aucun moment sur le raid.Vive les grands cols!!!!