Mon programme 2020

Classé dans : Non classé | 0

Pour un cyclosportif, l’automne est une période de transition propice à l’introspection et à la projection. Les jours rétrécissent plus nettement. En montagne, les premières neiges viennent fermer les cols un à un. La saison des cyclosportives montagnardes a pris fin depuis quelques semaines et les montagnes me manquent déjà. Je devrais même dire nous manquent déjà, car Nathalie avec plusieurs cols à plus de deux-mille mètres à son actif cette année, y a pris goût également. Si les dernières épreuves de plaine peuvent encore permettre d’accrocher un dernier dossard, la saison 2019 se termine inexorablement ! Mes pensées sont déjà tournées vers 2020. J’ai dressé le bilan de ma saison passée. Je rêve, j’imagine. Je repense à ces beaux moments de la saison, aux épreuves où nous avons pris un plaisir intense à gravir de si beaux cols. Au plaisir de rouler la nuit en l’ultra distance. J’essaye de faire des choix pour la saison à venir. J’élimine certaines options et j’en rajoute d’autres. La cuisine n’est pas simple, pour obtenir un met subtile. Je consulte, je recherche la sublime épreuve cachée. Et comme pour alimenter nos rêves, mes rêves, les différents organisateurs publient progressivement leur calendrier pour l’année 2020. Pour cette nouvelle saison, ils ont fait preuve d’apaisement dans leur course à la captation des inscriptions sur les cyclosportives. Dès le 4 octobre dernier, les principaux organisateurs ont diffusé tout ou partie de leur calendrier 2020. Cependant, ils ont eu le génie de repousser d’au moins quinze jours l’ouverture des inscriptions. Cette nouvelle gestion m’a permis, de mieux préparer ma phase d’inscription. D’autant que dorénavant, je vais concourir sur deux disciplines : le cyclosport et l’ultra distance.

 

Ma saison cyclosportive 2020

Chaque nouvelle saison apporte son lot de bonheur et de déception. Ma saison 2020 sera surtout marquée par une déception, celle de voir disparaître une superbe et difficile épreuve : La super Granfondo Galibier/Izoard. Après deux très belles éditions, elle disparaît du calendrier du Grand Trophée. La société Golazo a choisi de la remplacer par une randonnée dont l’inscription est forte onéreuse. Je garderais donc pour moi les 125 à 135 euros d’inscription requis, d’autant que je n’ai pas besoin de la société Golazo pour gravir en mode randonnée le Galibier, Le Glandon, les lacets de Montvernier… ! 

Mon programme cyclosportif devrait comporter les épreuves suivantes :

  • La Jacques Gouin – 1er dimanche de mars 2020 – Mennecy (91) 
  • La Morvandelle135 km 2000m D+ -1er samedi d’avril 2020 – La Grande Verrière (71)
  • La Bourgogne Cyclo Granfondo UCI – 152 km/2418m D+ – Samedi 25 avril 2020 – Viré (71) 
  • La Vélostar – 134 km –  Mercredi 1er mai 2019 – Breuillet (91)
  • Granfondo Vosges – 175 km/3500m D+ – Dimanche 17 mai 2020 – La Bresse Hohneck (88)
  • Les Trois Ballons – 201km/4400m D+ – Samedi 6 juin 2020 – Luxeuil-les-Bains (70) 
  • La Jean-François Bernard130 km – Dimanche 16 août 2020 – Corbigny (58)
  • Marmotte Granfondo des Pyrénées – 165 km/5500 m D+ – Dimanche 30 août 2020 – Luz-Saint-Sauveur (65)

Pour la Jacques Gouin, une incertitude demeure. Elle concerne la date de son organisation. En effet, depuis de nombreuses années, elle était traditionnellement organisée le premier dimanche de mars. Cependant, les habitudes sont faites pour être contournées, et l’édition 2019 s’est vu ainsi repoussée de sept jours. Elle s’est donc courue alors que je me trouvais dans les Hautes-Pyrénées pour un stage montagne. Si elle devait être une nouvelle fois repoussée d’une semaine en 2020, je me trouverais, de nouveau, dans l’incapacité d’y participer.   

Concernant la Jean-François Bernard, il est possible que je m’inscrive sur le parcours de cent kilomètres si Nathalie faisait le choix de se tester sur ce parcours. Je lui servirais alors, et avec grand plaisir, de lièvre et de directeur sportif.

Ma saison Ultra distance 2020

Ma saison 2019, m’a permis de confirmer mon attirance ou plutôt mon appétence pour les épreuves d’ultra distance en vivant une première expérience en course. Oh bien sûr, mes nombreux dodécaudax de plus de deux-cents et trois-cents kilomètres m’avaient déjà permis de découvrir la beauté des efforts longs. Mais ma participation et mon statut de « finisher » sur le parcours de cinq-cents kilomètres de la Race Across Île de France m’ont permis de me découvrir sur une véritable course ultra distance. Cette première expérience fut riche d’enseignements. J’aime cette discipline ! J’y ai découvert des sensations que je ne retrouve nul par ailleurs. Rouler de nuit à l’affût du moindre bruit, de la moindre sensation. Chercher ses limites de résistance à l’effort et ne pas forcément les trouver ! L’ultra distance, c’est des émotions, des sensations et un certain bonheur pour ne pas dire un bonheur certain de rouler et de ne plus vouloir s’arrêter. Pour 2020, il m’est difficile de ne pas revenir sur ce type d’épreuve. Le piège serait même de privilégier uniquement ces épreuves en excluant toutes les autres épreuves organisées sur de plus courtes distances.

Lors de mes divagations sur les réseaux sociaux et sites spécialisés en ultra distance, je suis tombé sur ce qui semble être une belle épreuve : « la Ride Bike Cathare Challenge ». Un beau défi de trois-cent-soixante kilomètres pour presque six-mille-trois-cents mètres de dénivelée positive à faire en vingt-quatre heures pour le format Granfondo. Rouler dans mes chères Corbières, avec une portion de nuit et en rendant visite à ces vaisseaux de pierres que sont les merveilleux châteaux Cathares ! L’aventure ne pouvait que me tenter, d’autant que le parcours m’enverra faire un tour dans l’enfer, pas celui de Dante, mais celui du Mont Tauch. Il faut l’avoir gravi pour comprendre. Pour ma part, ce sera un retour ! À l’heure où j’écris cet article, Arnaud Manzanini n’a pas encore diffusé son programme pour les épreuves Race Across Challenge pour 2020. Il m’est donc difficile de clore définitivement ma saison 2020 en « ultra distance ». Mais globalement elle devrait avoir la physionomie suivante :  

  • Les 7 majeurs – 360km/12 000 m D+ – juin 2020 – Jausiers (04) 
  • Le Tour du Mont blanc – 330km/8 000 m D+ – 18 juillet 2020  – Les Saisies (73) 
  • La Ride Bike Cathare Challenge -359km 6280m D+ – Septembre 2020 – Carcassonne (11)
  • Race Across (Ultra Cycling Challenge) – 500 km – Lieux à définir Provence Alpes côte d’Azur ou Bourgogne (option)