Changement de programme 2019 : la Race Across Île de France…

Classé dans : Non classé | 0

Le tour du Mont Blanc figurait dans mon programme 2019 comme une option sérieuse. Cependant, après un mois de juin qui s’annonçait déjà très chargé avec ma participation aux Trois Ballons et à la Super Granfondo Galibier Izoard, il devenait difficile pour ma coach d’obtenir les congés nécessaires en plein mois de juillet pour assurer le déplacement sur les Saisies. J’avais donc envisagé de réaliser ce déplacement seul en train. Mais ce voyage solitaire avec bagages et vélo apparaissait un peu compliqué. Mais j’étais prêt à faire l’effort pour participer à cette épreuve mythique. J’avais déjà étudié l’organisation du transport. Il me restait à trouver un camp de base où m’installer pour quatre jours. Cependant, début avril Arnaud Manzanini a eu la brillante idée d’annoncer l’organisation de la première Race Across Île-de-France qui comprendra deux parcours ultra cyclisme. Le doute a commencé à s’installer, et il m’aura fallu une seule journée pour prendre ma décision. Exit le Tour de Mont Blanc et vive la Race Across Île-de-France.

là où se trouve la volonté, il existe un chemin :

Ayant déjà réalisé un parcours de plus de trois-cents kilomètres, il y a quelques jours dans le cadre de mes Dodécaudax 2019, et ayant prévu d’en réaliser de nouveaux d’ici l’été, le parcours de trois-cents kilomètres proposé par Arnaud Manzanini ne pouvait satisfaire pleinement ma soif de progression et de défi physique. Quitte à participer à cette Race Across, autant en profiter pour tester ma gestion de l’effort, de l’alimentation, du mental et du manque de sommeil sur une épreuve de plus de vingt heures. Fidèle à ma devise, mon choix c’est donc orienté en toute logique sur le parcours de cinq-cents kilomètres en catégorie solo sans assistance. 

Le départ sera donné le 6 juillet 2019 à partir de douze heures. Nous nous élancerons alors chacun notre tour avec un intervalle d’une minute. Le parcours ne sera ni marqué au sol, ni fléché. Nous devrons nous appuyer sur le roadbook et sur la trace GPS fournis par l’organisation. La ligne d’arrivée sera fermée le 7 juillet à dix-huit heures. Il y aura un classement prenant en compte les catégories : solo, en équipe, sans assistance, avec assistance ainsi que les tranches d’âge dans chacune des catégories.

Ayant bouclé mon premier parcours de trois-cent vingt-et-un kilomètres en moins de treize heures, je devrais normalement franchir la ligne d’arrivée dans les délais impartis. Mais je ne me berce pas d’illusion, et surtout rien n’est écrit d’avance ! La météo, le mental et le physique du jour J auront une influence certaine sur le déroulé de l’épreuve, sans compter les incidents de parcours qui peuvent survenir à tout moment. Je vais donc devoir mettre toutes les chances de mon côté en travaillant tous les aspects physiques et techniques. Les mois à venir s’annoncent studieux et fort intéressants. Ensuite place à l’aventure et au défi physique sur un beau parcours autour de la capitale à travers les somptueux parcs et forêts régionales…