Bilan saison 2015

Classé dans : Non classé | 0

Comme j’en ai pris l’habitude depuis deux ans, ma nouvelle saison 2016 débute ce 1er octobre. Le début d’une nouvelle saison est un moment particulier. C’est le lancement d’une nouvelle aventure sportive. Un moment intime fait de rêves et de projections. Il faut définir les futurs objectifs et planifier les prochains périples. Le calendrier 2016 se dessine déjà. C’est également un moment d’introspection et d’autocritique. Il faut enrichir son plan d’entraînement de ses propres expériences en corrigeant ses erreurs et en capitalisant les réussites. Voici donc le bilan de ma saison 2015.

Saison cyclosportive

Ma quatrième saison cyclosportive a été marquée par mes deux premières participations à des courses en montagne : La Marmotte Granfondo et la Lapébie. Participer à une première course en montagne est mentalement un cap à franchir ! Commencer par la Marmotte Granfondo de 175 kilomètres et 5200 mètres de dénivelée positive peut être considéré comme une folie par des non-pratiquants. Pour moi, c’était une décision réfléchie ! Une nouvelle marche à franchir dans ma pratique sportive. Certes, quand arrive le moment de s’inscrire, il y a forcément un doute, une espèce de trac qui nous tenaille. Mais la réalité reprend ses droits et très rapidement les incertitudes s’estompent au profit de la préparation physique et matérielle. Se préparer à de telles épreuves de haute montagne est particulièrement compliqué lorsque l’on habite en plaine. Il faut faire preuve d’innovation dans ses entraînements : rechercher les moindres côtes, travailler sur le rythme et la force, faire et refaire des séances de fractionné en côte. J’ai également usé du home-trainer lors de mes week-ends d’astreinte. Cela m’a permis de réaliser plusieurs ascensions hivernales des différents cols gravis tout au long de la Marmotte grâce à l’outil « Film » de mon home trainer Tacx. Il est également essentiel de participer au plus grand nombre possible de cyclosportives de moyenne montagne. Les cyclosportives du trophée de Bourgogne deviennent alors un très bon moyen de progresser.

Pour cette première participation à la Marmotte j’avais un seul objectif : « finir » ! Il fallait pour cela passer dans les temps le barrage de Grandmaison, puis arriver avant 18h30 au pied de l’Alpe d’Huez. Dans le cas contraire, la course se termine pour les retardataires. De ce point de vu l’objectif est atteint. Je termine ainsi 4137ème sur 4179 « finishers ». 3821 concurrents sur 8000 inscrits n’ont pas franchi la ligne d’arrivée. J’aurais maintenant tout le loisir d’améliorer mes chronos lors de mes prochaines participations. En espérant seulement que la canicule ne revienne pas de nouveau compliquer les choses, car j’ai vraiment passé beaucoup de temps à chercher à obtenir de l’eau que ce soit aux ravitaillements officiels ou aux quelques fontaines que nous avons pu trouver et qui étaient assaillies.

Pour la Lapébie ça a été plus simple. J’avais notamment la Randonnée Alpine et le défi des Cinglés du Mont-Ventoux dans les jambes. J’étais donc physiquement prêt. Je m’en suis d’ailleurs pas mal sorti en termes de temps. Je reviendrais sûrement sur cette épreuve, mais vraisemblablement pas en 2016, car je serai sur la deuxième partie de la Randonnée Alpine.

A l’avenir j’envisage d’étoffer mes participations en me dirigeant vers des cyclosportives « longues distances » et pourquoi pas les Trois ballons en 2016 avec ses 213 kilomètres et 4300 mètres de dénivelée positive.

Ma saison 2015 ne repose pas seulement sur la Marmotte Granfondo et la Lapébie. Mon calendrier sportif 2015 comprenait onze épreuves cyclosportives dont quatre nouvelles cyclosportives : La Bernard Thévenet qui compte pour le Trophée Bourgogne et le Grand Trophée, les Boucles de la Marne pour le Trophée Bourgogne, La Marmotte et la Lapébie déjà évoquée ci-dessus et qui comptaient pour le Grand Trophée. Ma participation s’inscrit donc en hausse par rapport aux saisons précédentes :

Côté points positifs, j’ai réussi à résoudre mon problème de crampes en adaptant mon entrainement et mon alimentation, y compris sur la Marmotte avec la canicule. Il s’agit là d’un véritable progrès qui me permet de progresser dans mes chronos. Aussi globalement mes pourcentages de temps par rapport au premier au scratch et au premier de ma catégorie progressent.

A contrario, je rencontre encore quelques soucis pour suivre les attaques décisives. Il faut donc que j’améliore ma cylindré en augmentant les séances de PMA et d’explositivté qui devront intervenir plutôt dans ma préparation. J’y travail dès maintenant.

Mes onze participations en quelques chiffres : 58h30’09 » de vélo pour 1.676.24 kilomètres, 28.736 mètres de dénivelée positive et 44.932 kilocalories consommées.

Mon classement 2015

En fin de saison tombent également les classements définitifs dans les différents trophées :

  • Ma participation à 9 des 11 cyclosportives inscrites au Trophée Bourgogne m’a permis de cumuler 452 points et de me classer 7ème sur 612 participants dans la catégorie D (50/59 ans) du Trophée Bourgogne. (Classement Trophée Bourgogne 2015).
  • De même, ma participation à 5 cyclosportives sur 13 comptant pour le Grand Trophée Cycling Event m’a permis de cumuler 1071,65 points et d’être classée 18ème sur 2077 concurrents dans ma catégorie dans la catégorie F (50 – 59 ans) du Grand Trophée Cycling Event.(Classement Grand Trophée 2015 catégorie F).

Ma meilleure place de l’année est une place de quatrième sur la cyclosportive des « Routes du Morvan ». Pour les autres épreuves, je continue à progresser dans le classement du fait notamment de la mise en place de mon nouveau plan d’entraînement.

Ma saison 2015 « Montagne »

La saison montagnarde qui de termine fut belle, riche d’efforts et d’émotions. 2015 a été un bon cru !

Côté Club des cent cols, j’ai validé cinquante nouveaux cols dont six de plus de deux mille mètres. C’est ma meilleure année. La Randonnée Alpine à elle seule m’a permis d’engranger trente-six nouvelles réussites. Mes séjours dans l’Ariège en Avril, en Oisans en juillet et dans les Pyrénées en septembre m’ont permis de chasser 14 cols supplémentaires. Ma liste au titre du club des cent cols passe ainsi la barre des 178 cols franchis (Club des cent cols).

J’ai également enrichi ma liste des BIG (Challenge européen du Big) de 9 nouveaux B.I.G. Je prends ainsi le grade de BIG 01 avec un total de 38 réussites.

2015, m’a également vu vaincre un nouveau défi qui me tenait à cœur depuis quelques temps déjà : Le défi des cinglés du Ventoux. J’en garderais un souvenir inoubliable empreint d’émotion et de fierté. Et si un jour je repasse par le Vaucluse, je pense que j’essayerais de nouveau de faire tomber mon record de la montée par Bédoin en dessous des deux heures et pourquoi pas dans le cadre d’un nouveau défi de type « Galérien ».

Je ne peux pas clore ce chapitre sur mes aventures montagnardes 2015, sans revenir sur la Randonnée Alpine. En effet, la mention « Tour » qui figure dans le nom de mon site n’est pas un effet de style mais bien une réalité. Je n’ai pas pour ambition de me satisfaire de gravir et de collectionner quelques cols de montagnes. J’ai bien l’intention de réaliser le tour des massifs. Ainsi, le Raid Pyrénéen 2014 n’était pas un incident de parcours mais bien un choix qui devait avoir des lendemains aussi enchanteurs. Il était donc logique que je trouve pour 2015 un nouveau terrain de jeu. Ce fût les Alpes et la première partie de la Randonnée Alpine qui nous a emmenait de Thonon-les-Bains à Antibes. Lors de ce périple j’aurais parcouru 766,91 kilomètres et gravi 20.028 mètres de dénivelée positive en 42h30’46 » soit une vitesse moyenne de 18,03 km/h. Aux termes de la randonnée, j’ai consommé 22.636 kilocalories ce qui représente un déficit important qui m’a permis de m’affûter en perdant plus de 2,5 kilogrammes de poids corporel en sept jour. Si je rajoute le temps dédié au ravitaillement et au reportage photo le temps total passé sur l’ensemble des étapes passe alors à 52h38’10.

Cette nouvelle aventure a laissé dans notre mémoire des souvenirs fabuleux. Pour 2016, j’envisage de poursuivre ma traversée du massif Alpin en m’élançant pour la deuxième partie de la Randonnée qui m’emmènera de Thonon-les-Bains à Trieste en Italie via la Suisse soit 1100 kilomètres, beaucoup de dénivelée et de très beaux cols Alpins.

Ma saison 2015 en quelques chiffres

Au final sur les 12 dernier mois  :

  • j’ai réalisé 205 activités d’entrainement ou de compétition ;
  • J’ai parcouru 9.647,62 kilomètres en 421 h 00′ 17 » ;
  • J’ai gravi 118.117 mètres de dénivelée positive ;
  • J’ai consommé 260.782 kilocalories soit l’équivalent de 104 jours d’alimentation à 2500 kilocalories/jour ;
  • Ma vitesse moyenne s’est élevée à 23,4 kilomètres/heure ;
  • Ma fréquence cardiaque moyenne s’est élevée à 141 pulsations par minute.

Remerciements

Je ne peux terminer ce bilan sans remercier mon coach sans qui beaucoup de mes aventures seraient bien tristes et difficiles. J’espère la retrouver rapidement d’attaque sur son vélo pour que nous puissions repartir de concert à l’assaut des cimes.

Je tiens également à remercier tous mes amis et supporters qui me suivent et m’encouragent de leurs messages.

Merci à vous et je vous donne rendez-vous pour la saison 2016.

Une composition complice